Miscellanées - le site de Christian FERON
Soleil

Course contre la montre

Trait...

Imaginez un journaliste ou un correspondant de presse s'occupant seul d'un grand secteur : n'ayant pas le temps matériel de tout couvrir, il sera obligé de faire un choix. Pour lui, il s'agit d'une course contre la montre : il s'occupera en priorité des sujets les plus importants, dont votre association ou votre structure ne feront pas obligatoirement partie. Que faire ?

Fournissez-lui les bons éléments : cela augmentera les chances de faire parler de vos manifestations et de vos actions. Tenez-le informé à l'aide de communiqués de presse (accompagnés de photos s'il y a lieu). Ce n'est jamais du temps perdu.

Si vous ne connaissez pas la personne qui couvre votre secteur, contactez la rédaction du média concerné elle-même. Bien rares sont les organes d'information qui, de nos jours, n'ont pas de site Internet... Lorsqu'il s'agit d'un petit journal, n'oubliez pas que les coordonnées se trouvent dans l'ours (les mentions légales obligatoires) que l'ont trouve le plus souvent dans les dernières pages.

Soleil

Les bonnes actions au bon moment

Trait...

Voici un petit aide-mémoire pour les responsables d'associations ou de structures.

Remarque Faites la liste des médias couvrant votre territoire, afin de pouvoir rapidement les contacter tous.

Remarque Annoncez vos événements suffisamment à l'avance (inauguration, expositions, foire ou salon, etc). Pour votre annonce, vous pouvez utiliser le générateur de communiqués de presse sur ce site.

Remarque Apprenez à raconter le déroulement de votre événement : photos et compte-rendu.

Remarque Profitez de l'événement ayant eu lieu, pour placer des jalons concernant le prochain.

Définissez votre événement en Qui, Quoi, Quand, Où, Comment, Pourquoi : ce minimum sert à annoncer l'événement que vous préparez. D'autre part, cela vous servira à structurer facilement votre travail (voir le 7e commandement).

Utilisez toujours le terme « Communiqué de presse » lorsque vous communiquez des éléments aux médias. S'il s'agit du compte-rendu de l'événement pour la presse, évitez d'envoyer la même photo à tous les journaux ; mieux vaut que les photos soient différentes (précisez-le). Pour cette raison, ayez-en toujours en supplément. Essayez d'avoir des photos nettes où l'on voit du monde, et autrement que de dos... sinon cela ne sert pas à grand-chose.

Soleil

Attention à la périodicité des médias !

Trait...

Tout d'abord, vérifiez que les médias de votre liste couvrent effectivement votre territoire de communication.

Dans votre liste de médias, indiquez, quand il s'agit de la presse écrite, la périodicité : journalière, hebdomadaire, mensuelle, bimensuelle... Chacun ayant son heure de bouclage, l'information doit leur parvenir impérativement avant.

Ne confondez pas date de distribution et heure de bouclage. Supposons un hebdomadaire local bouclant le lundi à 18 h, puis distribué dans les maisons de la presse le jeudi matin. Si vous préparez un repas associatif le vendredi, et que vous envoyez l'information mardi matin, votre information ne pourra pas être diffusée à temps (puisque le journal bouclait le lundi).

Voilà pourquoi votre liste doit comporter les jours et horaires de bouclage. Certes, il est plus facile de travailler avec des quotidiens qu'avec des hebdomadaires, mais ce n'est pas une raison suffisante pour exclure ces derniers.

Soleil

Nouveau : les responsables d'association qui écrivent

Trait...

Les responsables d'associations doivent écrire des comptes-rendus : assemblées générales, réunions, manifestations. Ils utilisent ces comptes-rendus pour leur communication. Or, un article de presse n'est pas un compte-rendu, même s'il est basé sur le Qui, Quoi, Quand, Où, Comment, Pourquoi.

Pourtant, il ne faut pas grand-chose pour ré-écrire un compte-rendu d'association dans le but d'en faire un article. C'est ce que font certains responsables mais, malheureusement, les conseils dans ce domaine sont rares. Aussi, en voici quelques-uns (sans avoir la prétention d'être exhaustif).

Titre et surtitre
Ils doivent accrocher le lecteur. C'est souvent eux qui déterminent la décision de lire le texte qui suit, ou pas. Il est plus facile de trouver un bon titre lorsque tout l'article a été écrit, parce qu'une synthèse s'en dégage. Le titre doit refléter le contenu de l'article, tout en étant court et aisément compréhensible par tous.

L'article
La structure la plus généralement utilisée est celle dite de la Pyramide inversée. En début d'article, on place le « Lead » (Quoi, Qui, Quand, Où). Puis le Comment et le Pourquoi. C'est le plus important dans la charge informative.

Dans cette logique, les éléments essentiels se trouveront au début. Lorsqu'un article doit être coupé pour des raisons de place, cela arrive le plus souvent à la fin. La structure de pyramide inversée permet alors de conserver le plus important (placé vers le début) quoiqu'il arrive. Mais la fin de l'article ne doit pas être du remplissage pour autant...

Il faut aller à l'essentiel, faire ressortir ce qui est nouveau. Ne pas abuser du mot « convivialité » souvent mis à toutes les sauces.
Il ne faut pas lasser : pas d'énumérations longues. Prévoir des rebondissements dans votre style, par exemple à l'aide de locutions conjonctives ("voilà pourquoi", "d'autant que", "en définitive", etc). Faire des phrases courtes. Lire un article ne doit pas fatiguer les lecteurs, mais au contraire les intéresser.

Ce n'est pas la longueur du texte qui compte : à quoi sert d'écrire un texte long, s'il n'est pas lu jusqu'au bout par ceux auxquels il est destiné ? Pour cette raison, mieux vaut un texte court et rythmé, plutôt qu'un article interminable et ennuyeux...

Les photos
Lorsque vous photographiez un groupe de personnes, laissez peu de marge vide autour du groupe, de manière à ce que la photo soit « plein pot », que l'on ait l'impression d'entrer à l'intérieur.

Si les personnes d'un groupe sont nombreuses, faites-les se placer sur plusieurs rangs. Si vous avez besoin de plusieurs photographies de groupe (pour plusieurs journaux différents), faites se déplacer les personnes pour que les photos ne soient pas les mêmes.

Lorsque vous photographiez un match de football, si votre appareil ne possède pas de mode rafale, appuyez sur le déclencheur juste avant que le ballon ne touche le sol. Vous aurez ainsi de meilleures photos des actions des joueurs.

Débrayez les signaux sonores que peuvent émettre votre appareil, de manière à pouvoir prendre vos photos discrètement (par exemple si vous photographiez un spectacle).

Article par Christian Féron

Liens intéressants

Article de presse (Wikipédia)

QQOQCCP (Wikipédia)

Haut de page

 
Valid XHTML 1.0 Strict