Miscellanées - le site de Christian FERON
Soleil

Générateur de prédictions désastreuses

Générateur de prédictions désastreuses
Trait...

Vous cherchez des prédictions ? Alors le Désastradamus est fait pour vous. Il écrit des prophéties catastrophiques gratuitement. Pour cela, il utilise un matériel sémantique légendaire : les Centuries de Nostradamus. Les quatrains créés ont un sens tout aussi mystérieux que ceux écrits en l'an 1555.
Voulez-vous que le Désastradamus vous prédise une catastrophe ? Alors cliquez sur le bouton.

A lire - important !
Il est possible de fabriquer des prédictions à la pelle. En choisissant aléatoirement des vers des Centuries, on peut faire dire n'importe quoi au célèbre astrologue et devin... C'est cela que fait le Désastradamus ; étant donné qu'il travaille au hasard, il n'y a aucune garantie dans les prophéties obtenues.

Quel est le secret des marchands d'apocalypse, prêcheurs de la fin du monde et autres sectes des derniers jours ? Facile : c'est l'interprétation. J'en ai donc programmé une en m'inspirant, soit de thèmes d'actualité, soit d'éléments glanés sur Internet. J'ai mélangé ce corpus en vrac : guerres, pollution, raz de marée, tremblements de terre, météorites, maladies nouvelles, organismes génétiquement modifiés, nouvel ordre mondial... Le résultat de la recette est saisissant : avec le Desastradamus, la fin du monde est pour demain !

Donc, pas de panique lorsque vous lirez une prophétie : les astres inclinent mais n'obligent pas. L'avenir ne dépend pas des prédictions, mais de chacun d'entre nous...

Voir aussi :   La fin du monde pour 2012 ?   Le décryptage des Centuries   Centuries et philosophie

Soleil

La fin du monde pour 2012 ?

Trait...

Nostradamus donne comme dates de début et de fin des Centuries, respectivement le 14 mars 1577 et l'an 3797. (le 15 mars 1577 dans sa lettre à Henri second, et l'année 3797 dans sa lettre à César Nostredame). Etant donné qu'il donne ces dates en clair dans son texte, le fait n'est pas contestable et vous pouvez le vérifier vous-même : il suffit de savoir lire.

Les Centuries vont plus loin que le calendrier Maya. Il s'ensuit que la fin de l'espèce humaine, d'après Nostradamus, ne sera pas pour 2012.
Selon l'astrologue, il vous faudra attendre, au minimum, l'an 3797. D'ici là, si vous manquez de motifs d'inquiétude, il faudra chercher ailleurs...

Concernant les annonceurs de catastrophes, ceux-ci continuent de donner des dates, évidemment. Au bout du compte, il y en aura bien un qui finira par supposer juste. Mais, étant donné le grand nombre de prédictions - datées ou non - c'est comme dans les loteries, rien de plus qu'un problème d'espérance mathématique (si j'ose dire).

Mauvaises informations = mauvaises décisions. Aussi, si vous devez vous construire une opinion, faites-le sur des sur des relations de cause à effet, ainsi que sur des faits avérés. Mieux vaut construire son avenir sur des certitudes.

Note au 12 février 2013
Comme je vous l'avais annoncé lors de la mise à jour précédente de cette page le 17/07/2011, la fin du monde prévue en décembre 2012 n'a pas eu lieu : vous pouvez donc dormir tranquille jusqu'en 3797. D'ici là, nous aurons des réformes monétaires, des guerres militaires, des guerres civiles, des épidémies ainsi que diverses catastrophes, le tout réparti principalement entre 60° nord et 60° sud de latitude. Pas besoin d'être devin pour le savoir : c'est simplement parce que, si l'histoire n'est pas un perpétuel recommencement, cela ne l'empêche pas de bégayer...

Soleil

Les Atomiques

Trait...

Au hasard des textes créés par le Désastradamus, vous trouverez probablement le terme « Atomiques ». Il ne s'agit pas d'une invention de ma part, mais d'un mot que Nostradamus a réellement employé dans ses Centuries.

Non, vous ne rêvez pas : Nostradamus a réellement utilisé ce mot (Centurie IV quatrain 72 : « Les Atomiques par Agen & l'Estore »). Toutefois, n'en tirez aucune conclusion hâtive : à l'époque de Nostradamus, les armes nucléaires n'existaient pas.

Dans le contexte où l'expression « Les Atomiques » a été utilisée, cela semble plutôt désigner un peuple. Quoiqu'il en soit, cela ne manquera pas de surprendre, pendant longtemps encore, bon nombre de lecteurs des Centuries...

Si vous voulez télécharger les Centuries de Nostradamus pour vérifier, essayez à :
Bibliothèque Nationale de France
Cercle Nostradamus

Soleil

Le décryptage des Centuries

Trait...

Depuis que j'ai une vingtaine d'années, je m'intéresse aux Centuries. L'idée d'un décryptage m'a toujours séduit. J'ai effectué plusieurs essais depuis une trentaine d'années, poussé par une curiosité bien compréhensible.

Situer chronologiquement les quatrains est-il possible ? Laissons Nostradamus répondre lui-même : « ...si ie voulois à un chacun quatrain mettre le denombrement du temps, se pourroit faire... » (lettre à Henri second). Par conséquent, Nostradamus possédait l'équivalent d'une liste à double index, où chaque quatrain allait de pair avec le "dénombrement du temps". Notez bien que je ne parle pas d'une liste, mais de l'équivalent de celle-ci qui peut, éventuellement même, être de nature mnémotechnique.

Mais le seul exemplaire du précieux sésame était-il uniquement dans la tête de Nostradamus ?

Il est peu probable que l'astrologue ait intégré cette clé aux Centuries, celle-ci possédant une valeur d'échange qu'il aurait pu utiliser en son temps. Dans ces conditions, pourquoi la donner à tout le monde ?
Toutefois, il n'est pas impossible qu'il l'ait retranscrite, d'une certaine manière, sur un document. Peut-être dort-elle quelque part au fond d'un dépôt national, passée inaperçue pendant plusieurs siècles, si toutefois elle est encore en France... On peut toujours rêver...

Soleil

Un seul cryptage ?

Trait...

Les Centuries ont-elles été cryptées avec une seule et unique clé ? Hypothèse peu probable : d'une part, les quatrains ont pu être mélangés ; d'autre part, Nostradamus a peut-être voulu faire une prédiction perpétuelle, partant de l'idée d'un cycle qui ferait se reproduire, dans l'avenir, des événements passés ; enfin, le signifiant en lui-même... En effet, même si l'on était certain de l'ordre chronologique des quatrains, qu'en retiendrait le commun des mortels ? Un assemblage de références anciennes demandant, au passage, la connaissance de quelques langues mortes, le tout dans un style impénétrable...

D'ailleurs, ce style est singulier à plus d'un titre : puissamment évocateur d'images et de flashs en quelques mots, tout en restant hermétique comme un livre fermé par sept sceaux. Ce mystère, c'est une partie du charme ; l'autre vient de certaines phrases étranges pour un homme de son époque, du genre : « ...le mouvement superieur qui nous rend la terre stable et ferme, non inclinabitur in saeculum saeculi ».

Même en utilisant la micro-informatique, la solution resterait hors de portée étant donné le temps de traitement nécessaire. Sauf, peut-être, pour certains super-ordinateurs, équipés de programmes d'analyse sémantique spécialement conçus. Un tel décryptage serait forcément un travail d'équipe, étant donné les différentes spécialités impliquées. D'ailleurs, qui nous dit que cela n'a pas, déjà (et discrètement) été tenté ?

Mais en définitive, pour quel résultat puisque des doutes planent, selon certains critiques, sur l'infaillibilité du célèbre astrologue ?

Soleil

Centuries et combinatoire

Trait...

Le générateur de prédictions créée un faux numéro de centurie et de quatrain à chaque itération. Chaque vers est synchronisé avec son interprétation. Le nombre de possibilités du Désastradamus est de 22 ^ 4, soit 234 256 possibilités. Pour toutes les interpréter, s'il vous faut 10 secondes par quatrain, 65 jours vous seraient nécessaires (en y passant 10 h. par jour).

En poussant plus loin cette idée, essayer toutes les permutations avec la totalité des quatrains ne serait pas possible pour des raisons de temps. Déduction faite des quatrains manquants, l'ordre de grandeur est d'environ 950 ^ 950, ce qui donne un total absolument gigantesque.

Le traitement systématique de la totalité du corpus, avec uniquement un crayon et du papier, s'avère donc irréaliste. Voilà pourquoi, malgré les siècles écoulés, aucun chercheur isolé n'a résolu le problème de manière certaine et complète. De plus, il faudrait une preuve formelle pouvant établir, sans discussion possible, la certitude d'y être arrivé.

Mais est-il réellement souhaitable de décrypter les Centuries ? Le mystère n'est-il pas, finalement, plus indispensable à nos vies, en nous donnant des raisons d'avancer ?

Soleil

Centuries et philosophie

Trait...

En définitive, c'est un problème de philosophie que Nostradamus pose à chacun d'entre nous : vaut-il mieux ne pas savoir et être heureux, plutôt que de savoir et compter les jours avant la fin ?

A cette question, l'astrologue a répondu pour nous, en brûlant certains de ses livres.

Cet autodafé, il l'a décrit dans les termes suivants : « plusieurs volumes qui ont esté cachez par longs siecles me sont esté manifestez [...] en ay faict apres la lecture present à Vulcain que cependant qu'il les venoit à devorer, la flamme leschant l'air rendoit une clarté insolite, plus claire que naturelle flamme, comme lumiere de feu de clystre fulgurant, illuminant subit la maison, comme si elle fut esté en subite conflagration » (lettre à César Nostredame).

Pourtant, il peut sembler incroyable qu'un homme tel que Nostradamus ait détruit des ouvrages aussi anciens. De quelle antique bibliothèque pouvaient provenir de tels volumes ? Probablement avait-il d'impérieuses raisons...

Soleil

Plus sur le Désastradamus

Trait...

Desastradamus est un mot que j'ai inventé en utilisant l'expression « Des astres » en guise de préfixe, et la fin du nom de Nostradamus en suffixe.

De plus, le hasard faisait bien les choses puisque le préfixe, « Des astres », forme également le mot « Désastres ».

Bien évidemment, le mode de création utilisé par le Desastradamus pour ses prophéties, ne donne aucune garantie sur la fiabilité des prédictions obtenues. Son efficacité est exactement la même qu'avec les voyants, médiums, boule de cristal : pas de garantie là non plus...

Christian Féron, le 11 mai 2011.

Historique de cette page :
Page mise en ligne pour la première fois le 11/05/2011 (Désastradamus 1.01 moteur javascript).
Page modifiée le 17/07/2011 (Désastradamus 1.02 moteur php).
Ajout d'une note au paragraphe 'La fin du monde pour 2012 ?" le 12 février 2013.

Haut de page

 
Valid XHTML 1.0 Strict