Miscellanées - le site de Christian FERON
Soleil

Texte créé par le Politophore

Trait...

Mesdames, mesdemoiselles, messieurs,

Tout d'abord, je ne crois pas à la fatalité.

Personne ne pourra dire le contraire : la montée du chômage nous pousse à nous interroger, pour le moins, sur la pertinence de certains projets votés par nos prédécesseurs.

Mais pourquoi a-t-on laissé faire ? Je vais vous le dire... Le chômage et l’exclusion ne sont pas une fatalité : encore faut-il savoir mettre en oeuvre une dynamique cohérente.

Profondément attaché aux valeurs de la République, je veux le redire ici avec force, la montée du chômage nous montre que la seule voie possible est d’amplifier notre action, en défendant le lien social, ciment de la compétitivité d’une Nation avec un projet de société allant vers plus d’égalité, de progrès et de justice.

Pour terminer, je voudrais rappeler une parole de Coluche qui disait : « Si tous ceux qui n'ont rien n'en demandaient pas plus, il serait bien facile de contenter tout le monde ». Si vous avez besoin de quelque chose, nos adversaires vous expliqueront comment vous en passer.

C'est une question de supplément d'âme : la citoyenneté, c'est le sentiment d'appartenir à une communauté solidaire, vivante et généreuse. La force de notre nation réside dans notre diversité au delà de nos différences. Je ne le redirai jamais assez, tel doit être notre but !

Mesdames, mesdemoiselles, messieurs, je vous remercie de votre attention.

 

Retour au Politophore

 
Valid XHTML 1.0 Strict