Miscellanées - le site de Christian FERON
Soleil

Fabrication d'un couteau de cinéma

Trait...

Un couteau pour le cinéma

Qui n'a jamais vu, un jour, dans un film policier, l'un des personnages se faire poignarder ? Mais combien d'entre vous se sont demandés par quelle astuce l'acteur n'avait pas été blessé lors du tournage de la scène ?

En fait, le "truc" est simple et utilisé depuis longtemps : tout repose sur le couteau, dont la lame est rentrante. Cela suffit pour donner l'illusion que l'on poignarde quelqu'un, alors que, tout simplement, la lame est rentrée dans le manche...

Il arrive parfois que l'on demande aux armuriers de fabriquer ce type de couteau. Ci-dessous, un modèle que j'avais réalisé pour une société de production voilà quelques années.

Couteau de cinéma à lame rentrante

Ce couteau étant particulièrement court, il n'y a en théorie pas assez d'espace pour loger les ressorts de rappel de la lame. Afin que cela puisse fonctionner quand même, il a fallu que je trouve une méthode.

Comparaison par rapport à un couteau de cuisine du commerce. On voit que les longueurs et volumes ne sont guère éloignés :

Couteau de cinéma à lame rentrante, comparaison avec couteau normal

Le couteau à lame rentrante, plaquettes démontées. On voit la butée de la lame rentrante :

Couteau de cinéma à lame rentrante, détail du mécanisme

Mais quel est le secret du couteau à lame rentrante ? Car il y en a un : en effet, puisque la lame entre en totalité dans le manche, il n'y a pas, en principe, suffisamment de place pour loger les ressorts de rappel.

Bien évidemment, un couteau de ce type n'est pas capable de couper quoi que ce soit, ni de poignarder quelqu'un.
Etait-il d'ailleurs nécessaire de le préciser...?

Trait...

En aucun cas, ce document et son contenu ne sont une incitation à faire ou à utiliser ce qui est montré ici. L’utilisation des informations contenues dans cette page relève de votre pleine et entière responsabilité quant aux dommages de tous ordres qui pourraient en résulter. Les travaux photographiés ont été réalisés du temps où j’étais établi en qualité d’armurier fabricant muni de l’autorisation de fabrication d’armes de guerre. Toutes ces armes ont été livrées à des chasseurs, tireurs, collectionneurs, représentants des forces de l’ordre et des corps constitués, musées, possédant les autorisations requises lorsqu’il y avait lieu.

Le seul et unique but de cette page est de faire découvrir l’artisanat et ses réalisations dans le monde de l’armurerie, ainsi que dans d’autres domaines utilisant des techniques communes ou apparentées.

Reproduction interdite sans autorisation

Haut de page

 
Valid XHTML 1.0 Strict