Miscellanées - le site de Christian FERON
Soleil

Toz 35 préparation Christian Feron (пистолет ТОЗ-35)

Trait...

Le Toz 35 de Vostok, pistolet libre de tir à 50 mètres, est l'un des meilleurs dans cette discipline olympique. Mais, avec les années, ce modèle est devenu vieillot, surtout devant les Hammerli, Morini et consorts. Il était donc temps de lui faire subir une cure de rajeunissement.

J'ai pratiqué le pistolet libre à 50 mètres pendant quelques années. J'avais même participé au championnats de France dans cette discipline, au début des années 1980. J'étais donc bien placé pour mettre au point une préparation pour améliorer les Toz 35. Voici un exemplaire réalisé au tout début des années 1990 pour un client...

1. Passage du levier de culasse en latéral

La première partie de cette préparation consiste à modifier le levier de culasse pour l'implanter latéralement. Cela permet de supprimer le montant de crosse et d'obtenir ainsi un gain de poids très net. La modification subséquente de la fixation de crosse permet d'augmenter la pente de la poignée. Celle-ci a ensuite été refaite à partir d'un bloc de noyer, permettant ainsi d'obtenir une poignée monobloc au lieu de deux plaquettes séparées.

Toz 35 préparation Christian Feron
Arme terminée vue du côté droit.

Toz 35 préparation Christian Feron : mécanisme culasse fermée
Mécanisme avec culasse fermée.

Toz 35 préparation Christian Feron : mécanisme culasse ouverte
Mécanisme avec culasse ouverte.

Le montant de la carcasse est totalement retiré, ce qui allège l'arme de manière considérable. Une nouvelle fixation de crosse est mise en place. Celle-ci permet de modifier aussi la pente de la crosse.

Sur le levier de culasse, remarquez le cliquet avec ressort à lame qui cale la position d'ouverte et de fermeture.

Remarque : la fixation du fer de sous-garde a été déplacée sur le boitier de culasse, permettant de supprimer la vis fixant la longuesse. Cela permet de rendre le canon flottant pour plus de précision.

2. Modifications diverses

Toz 35 préparation Christian Feron : vue de l'arme côté droit
Vue de l'arme côté droit.

  • Fabrication d'une nouvelle poignée avec augmentation de la pente, de manière à amener la main au plus près du point de blocage musculaire. Cela permet au tireur de mieux contrôler l'inclinaison de l'arme, avec moins de fatigue.
  • L'ancienne poignée était en deux parties, la nouvelle est en une seule pièce, à l'exception du repose-paume réglable.
  • La poignée est ouverte, afin de ne pas envelopper la main comme un gant. Cela permet de diminuer la sueur, ainsi que d'ôter encore un peu plus de poids.
  • Augmentation de la longueur de la détente, consécutivement à l'augmentation de la pente de la poignée. Changement du pontet pour l'adapter à la nouvelle détente.
  • Pose d'un niveau à bulle à l'arrière de la crosse, afin de pouvoir contrôler l'horizontalité de l'arme lors du tir.
  • Très important : pose d'une grosse vis molletée pour visser et dévisser facilement l'appui-paume.
  • Point facultatif : garnissage de l'empreinte avec du cuir. Le contact avec la main est beaucoup plus agréable qu'avec une surface en bois, donnant un confort de tir difficilement surpassable...

Option : mise en place d'un compensateur de recul à inertie

J'avais le choix entre utiliser l'énergie des gaz de combustion, ou bien l'inertie. Ne voulant pas nuire à la précision de l'arme, j'ai donc opté pour la deuxième solution, l'inertie.

Lorsque l'arme recule, les contrepoids latéraux ont tendance à faire du sur-place. Les ressorts à l'avant absorbent alors une partie du recul.

Toz 35 préparation Christian Feron : compensateur de recul vu de profil
Vue de profil.

Toz 35 préparation Christian Feron : compensateur de recul vu de dessus
Vue de dessus.

Les embases du compensateur de recul sont usinées en AU4G (duralumin, un alliage d'aluminium actuellement appelé 2017, norme NF A02-004 / EN 573-1). Les masselottes d'inertie sont en acier doux.

Ce compensateur de recul sert également de contrepoids.

Remarques

Grâce à l'augmentation de la pente et au cuir recouvrant l'intérieur de la poignée, la prise en main devient exceptionnelle. Au départ du coup, le recul se fait parfaitement dans l'axe du bras.

D'autre part, le compensateur équilibre l'arme en faisant contrepoids. Enfin, il absorbe une partie du recul, ce que l'on remarque immédiatement à l'essai. La sensation de tir est unique, je n'ai jamais ressenti cela avec aucune autre arme de tir dans ma vie.

Le confort de tir s'en trouve considérablement amélioré. La différence par rapport à un Toz 35  «normal » est évidente dès le premier essai.

Le passage du levier de culasse en latéral permet de moderniser cette arme, lui donnant une fermeture comparable à celle du Hammerli.

J'espère que tout cela inspirera les ingénieurs russes de chez Vostok, afin de rajeunir leur bon vieux Toz 35 qui mérite largement d'être dépoussiéré... Franchement, qu'est-ce qui les empêcherait de faire une petite série ? Je suis certain qu'ils vendraient celle-ci sans problème, vu le nombre d'emails que j'ai reçu depuis la première version de cet article.

Quel est l'ancêtre du Toz 35 ?

Le moins que l'on puisse dire, c'est que le Toz 35 trouve ses sources d'inspiration dans le Hämmerli modèle 100 des années 1950, comme le montre l'implantation du levier de culasse d'origine, la forme de la hausse et beaucoup d'autres détails. Rien d'étonnant, c'était ce qui se faisait de mieux à l'époque...

Hammerli modèle 100
Un superbe exemplaire de Hämmerli modèle 100 (source gunauction.com)

Trait...

En aucun cas, ce document et son contenu ne sont une incitation à faire ou à utiliser ce qui est montré ici. L’utilisation des informations contenues dans cette page relève de votre pleine et entière responsabilité quant aux dommages de tous ordres qui pourraient en résulter. Les travaux photographiés ont été réalisés du temps où j’étais établi en qualité d’armurier fabricant muni de l’autorisation de fabrication d’armes de guerre. Toutes ces armes ont été livrées à des chasseurs, tireurs, collectionneurs, représentants des forces de l’ordre et des corps constitués, musées, possédant les autorisations requises lorsqu’il y avait lieu.

Le seul et unique but de cette page est de faire découvrir l’artisanat et ses réalisations dans le monde de l’armurerie, ainsi que dans d’autres domaines utilisant des techniques communes ou apparentées.

Reproduction interdite sans autorisation

Haut de page

 
Valid XHTML 1.0 Strict