Miscellanées - le site de Christian FERON
Soleil

Transformation d'un fusil de chasse en double-express

Trait...

Il est possible de transformer un fusil de chasse en double-express, sous certaines conditions. L'exemple montré ci-dessous est assez extrême puisque la canonnerie d'origine est à rubans. Difficile d'avoir un problème plus épineux à cause de la pression que la bascule peut admettre...

Le mécanisme est à platines avec une signature Fauré-Lepage.


L'arme avant travaux. En haut, les tubes rayés. A gauche, la frette destinée à les recevoir.
En bas, le canon d'origine à rubans en calibre 16.

Après étude et discussion avec le client, le calibre de 9,3 72 R a été choisi pour procéder à la transformation. C'est un bon calibre en battue, et d'autre part compatible avec la période de fabrication de l'arme.

La première étape a été d'usiner une frette sur laquelle les tubes furent ajustés, avant de procéder au basculage. L'ensemble des travaux étant onéreux, il n'était pas possible d'envisager une canonnerie demi-bloc.

Sur la bascule, il était nécessaire de remplacer les bouchons de percution pour poser des percuteurs d'un diamètre adapté aux munitions de grande chasse (1,8 mm).

Les bois d'origine étaient en trop mauvais état pour être conservés. J'ai fabriqué un bois de longuesse en queue de castor, ainsi qu'une nouvelle crosse en relime anglaise, avec du noyer français de 30 ans de séchage.

Ci-dessous, l'arme en travaux, bois relimés et polis. Sur la nouvelle canonnerie, j'ai fixé les tubes sur la frette, brasé le crochet de devant et placé une cale temporaire. Après la soudure des bandes, j'ai terminé l'ajustage du basculage au noir de fumée.

Les outrages du temps ayant beaucoup trop détérioré la gravure, il était nécessaire de relimer et de polir toutes les surfaces métalliques, avant d'envoyer l'arme au graveur.

Détail de la gravure anglaise à bouquets après jaspage. Sur le corps de platine, remarquez l'indicateur d'armement à l'ancienne.

Détail du mécanisme des platines. Notez la bride de noix très particulière, ainsi que le montage des gâchettes.

L'arme enfin terminée, passée au banc d'épreuve, prête à être livrée...

Trait...

En aucun cas, ce document et son contenu ne sont une incitation à faire ou à utiliser ce qui est montré ici. L’utilisation des informations contenues dans cette page relève de votre pleine et entière responsabilité quant aux dommages de tous ordres qui pourraient en résulter. Les travaux photographiés ont été réalisés du temps où j’étais établi en qualité d’armurier fabricant muni de l’autorisation de fabrication d’armes de guerre. Toutes ces armes ont été livrées à des chasseurs, tireurs, collectionneurs, représentants des forces de l’ordre et des corps constitués, musées, possédant les autorisations requises lorsqu’il y avait lieu.

Le seul et unique but de cette page est de faire découvrir l’artisanat et ses réalisations dans le monde de l’armurerie, ainsi que dans d’autres domaines utilisant des techniques communes ou apparentées.

Reproduction interdite sans autorisation

Haut de page

 
Valid XHTML 1.0 Strict