Miscellanées - le site de Christian FERON
Soleil

Transformation luxe sur carabine MAS 45

Trait...

A la base, il s'agissait d'une carabine MAS 45 en finition martiale : parties métalliques phosphatées, bois de crosse en hêtre, sous-garde en tôle emboutie... L'esthétique laissait cruellement à désirer pour les amoureux d'armes fines, comme on peut le constater sur la photo ci-dessous :

Carabine Mas 45 d'origine...

La première partie du travail a consisté à fabriquer une crosse en noyer luxe, s'inspirant de l'esthétique des magazine-rifles Holland & Holland, avec un embout de fut en ébène, une joue sur filet, une calotte de poignée en ébène avec un médaillon pour les initiales du client, des quadrillages fins avec moins de 1 mm d'écart entre chacune des lignes.

La carabine terminée (vue coté droit) :

Carabine Mas 45 finition super-luxe, vue coté droit...

La finition des bois a été réalisée à l'huile de lin, le boitier de culasse a été jaspé, toutes les autres parties métalliques ont été finement polies et bronzées en beau noir brillant.

Carabine Mas 45 finition super-luxe, vue coté gauche...

Les autres modifications ont porté sur la fabrication d'une sous-garde en acier plein, tirée hors-masse, et d'un pontet chasse prolongé à filet protège-doigt, ainsi que du reforgeage du levier de culasse afin de lui donner une forme plus esthétique.

Détail du boitier de culasse jaspé, et du levier de culasse reforgé et relimé "à la liégeoise" :

Carabine Mas 45 finition super-luxe, détail du boitier jaspé et du levier reforgé et relimé à la liégeoise...


Détail de la nouvelle sous-garde, tirée hors-bloc d'une barre d'acier. Conserver l'ancienne, qui était en tôle emboutie, aurait, en effet, été une faute de goût absolument impardonnable... Le pontet a également été remplacé pour les mêmes raisons, par un autre fabriqué spécialement et comportant un filet protège-doigt.

Carabine Mas 45 finition super-luxe, détail de la sous-garde hors bloc tout acier, et du filet protège-doigt du pontet...

Notes sur l'histoire de ce modèle de carabine :

A l'issue de la seconde guerre mondiale, la MAS (Manufacture d'Armes de Saint-Etienne, à ne pas confondre avec la Manufacture d'Armes et Cycles de Saint-Etienne) récupéra, au titre de dommages de guerre, le matériel de fabrication d'une carabine de la gamme MAUSER, à répétition manuelle et en calibre 22 LR.

A l'aide de ce matériel, la MAS produisit cette arme jusqu'en 1960 sous la dénomination de "MAS 45", pour l'entrainement des troupes françaises. L'armée française vendit ses stocks de MAS 45 dans les années 1980. Cette carabine était d'excellente qualité, très solide, avec un boitier de culasse fort épais et donc particulièrement résistant. La précision était bonne, puisqu'à la base il s'agissait d'une Mauser...

Dans les lots de MAS 45, il arrivait d'ailleurs que l'on trouve certaines qui portaient l'inscription MAUSER sur le boitier.

Ceux qui ont acheté une MAS 45 ont fait, on peut le dire aujourd'hui, une excellente affaire. Dans les années 1980, le prix paraissait peut-être un peu élevé pour une arme venant des surplus, mais était finalement très raisonnable eu égard à la qualité, même si la finition était très spartiate.

Depuis, le prix a sensiblement augmenté...!

Trait...

En aucun cas, ce document et son contenu ne sont une incitation à faire ou à utiliser ce qui est montré ici. L’utilisation des informations contenues dans cette page relève de votre pleine et entière responsabilité quant aux dommages de tous ordres qui pourraient en résulter. Les travaux photographiés ont été réalisés du temps où j’étais établi en qualité d’armurier fabricant muni de l’autorisation de fabrication d’armes de guerre. Toutes ces armes ont été livrées à des chasseurs, tireurs, collectionneurs, représentants des forces de l’ordre et des corps constitués, musées, possédant les autorisations requises lorsqu’il y avait lieu.

Le seul et unique but de cette page est de faire découvrir l’artisanat et ses réalisations dans le monde de l’armurerie, ainsi que dans d’autres domaines utilisant des techniques communes ou apparentées.

Reproduction interdite sans autorisation

Haut de page

 
Valid XHTML 1.0 Strict