Miscellanées - le site de Christian FERON
Soleil

Fabrication d'une carabine avec boitier Mauser K98

Trait...

La fabrication d'une carabine de type Mauser commence avec le choix du boitier de culasse. Sur l'exemple montré ci-dessous, le boitier provient d'un authentique Mauser K98 premier choix.

Dans le cas de cette arme, le client souhaitait une esthétique similaire à celle des carabines Mauser civiles des années 1930.

Une fois de plus, il a été nécessaire de travailler sur mesure...

Voici les éléments de base avant la phase suivante des travaux. La crosse était encore à l'état d'ébauche tirée d'un bloc de noyer, choisi bien de fil pour la solidité :

Fabrication d'une carabine à verrou, éléments de base...

Les parties métalliques une fois ajustées, polies et bronzées :

Fabrication d'une carabine à verrou, canon, boitier K09, sous-garde, bronzées...

Détail des parties métalliques (la plaque de magasin a été jaspée dans une dominante bleue, à la demande du client) :

Fabrication d'une carabine à verrou, canon, boitier K09, sous-garde, bronzées (vue de détail)...

Voici la carabine enfin terminée (vue coté droit) :

Carabine à verrou avec boitier Mauser K98, vue coté droit...

La carabine terminée (vue coté gauche) :

Carabine à verrou avec boitier Mauser K98, vue coté gauche...

Détail du boitier ainsi que, à l'arrière, du banner Mauser, spécialement gravé pour l'occasion, et qui se trouvait sur les Mauser civiles des années 1930 (à l'arrière du boitier) :

Détail du boitier K98 culasse fermée...

Une vue culasse ouverte :

Détail du boitier K98 culasse ouverte...

Ce travail a été réalisé par un seul artisan (moi-même), depuis le canonnage et le réglage de la feuillure, la réalisation de la crosse, les bronzages, jaspage, vernis et quadrillages. Contrairement à ce que certains prétendent, "Les armuriers-qui-font-tout" existent donc vraiment, photos à l'appui.

Tout repose sur l'équipement et la compétence, il en faut beaucoup : un Maître d'Oeuvre d'Arquebuserie (titre qui est le mien) prouve sa qualité arme après arme (voir les archives photos), ainsi que sa capacité à se passer de sous-traitants. Autrement, il ne serait qu'un armurier, ou un diplômé de plus, parmi tous ceux qui existent déjà.

D'autre part, pour la réalisation de cette carabine, un travail documentaire s'imposait afin d'obtenir les mêmes proportions que les carabines Mauser civiles des années 30. Il faut donc, lorsque c'est nécessaire, savoir se changer (très humblement) en "petit historien" et aller dénicher les vieux catalogues.

C'est à cette exigence que l'on peut reconnaître les Maitres-Armuriers vraiment dignes de ce nom.

Trait...

En aucun cas, ce document et son contenu ne sont une incitation à faire ou à utiliser ce qui est montré ici. L’utilisation des informations contenues dans cette page relève de votre pleine et entière responsabilité quant aux dommages de tous ordres qui pourraient en résulter. Les travaux photographiés ont été réalisés du temps où j’étais établi en qualité d’armurier fabricant muni de l’autorisation de fabrication d’armes de guerre. Toutes ces armes ont été livrées à des chasseurs, tireurs, collectionneurs, représentants des forces de l’ordre et des corps constitués, musées, possédant les autorisations requises lorsqu’il y avait lieu.

Le seul et unique but de cette page est de faire découvrir l’artisanat et ses réalisations dans le monde de l’armurerie, ainsi que dans d’autres domaines utilisant des techniques communes ou apparentées.

Reproduction interdite sans autorisation

Haut de page

 
Valid XHTML 1.0 Strict